Dessins de « Barrières »

Représentation de barrières colorées à l'encre de sérigraphie bleu. Ces dessins sont issus d'un travail de sculptures où il était question à travers celles-ci de plans matérialisés et dressés dans l'espace. Ces plans en plâtre ou en bois selon qu'ils étaient moulés ou découpés donnaient lieu à un jeu de figures entre parties pleines et partie manquantes. Dans mes dessins, il s'agit d'un objet clairement identifiable : la barrière.
Comme un motif, elle est répétée, combinée, recomposée sur chaque feuille de papier.Utilisée en général dans l'espace urbain, la barrière est en quelque sorte un module fonctionnel, elle est conçue comme le maillon d'une chaîne que l'on peut combiner indéfiniment. Une des motivations premières était de représenter des barrières déformées accidentées comme s'il était question de désorganiser ce module. Par le dessin,en déformant ce motif, mon intention est "de rompre la chaine"et de donner l'apparence d'un désordre. En dessinant ces barrières dans diverses positions, en jouant à les disposer de façon alignée, superposée, dressée, inclinée, je cherche à donner une impression d'espace et de profondeur. Par contraste, la coloration bleu du motif évoque selon moi la teinte d'une étendue tel que le ciel ou la mer. Une étendue impossible à délimiter concrètement.

Exposition - Galerie municipale de Mychkine en Russie

Mon travail est présenté dans le cadre d'un workshop à Oxothno en Russie et découle directement de cette série de dessins.
Il s'agissait pour moi de matérialiser, de rendre tangible un motif jusque là dessiné au crayon sur papier. Je me suis posé la question de l'échelle de la barrière à fabriquer. J'ai finalement décidé de les construire à peu près à la même échelle que celle représentées sur les dessins. L'aspect déformé des barrières teintées en couleur orange est rendu par l'utilisation de fines branches de bois dont les contorsions sont naturelles.

Textes de Francis de Hita