Exposition « Si Didon rêvait la-haut, Théo la verrait donc d'ici »

Deux éléments assemblés sont en appui au mur et au sol : un élément récupéré ( dormant, fragment d'encadrement de porte ) se trouvant être l'élément inferieur et un volume produit en plâtre, l'élément supérieur. A travers cet assemblage je voulais trouver un certain contraste entre l'élément en plâtre neutre , dénaturé et l'élément en bois issue d'une habitation détruite ou restructurée. Dans ce travail présenté en série, il est question d'être autour de l'échelle du corps sans être exactement à l'échelle 1 de celui-ci avec ces chambranles correspondant a des hauteurs variable de portes ou ces formes de chapeaux à l'échelle augmentée. L'architecture est convoquée à travers ces reste du bâti ainsi qu' à travers le matériau plâtre qui est aussi un matériau de construction.

Texte de Francis de Hita